Jeunes et Climat

Projet de documentaire vidéo

Historique
Après les vagues de chaleur et les feux de forêt qui ont sévi en Suède durant l’été 2018, Greta Thunberg décide dès le 20 août 2018 de ne pas aller à l’école jusqu’aux élections législatives du 9 septembre 2018.

Elle demande que le gouvernement suédois réduise les émissions de carbone conformément à l’accord de Paris. Tous les jours, l’adolescente proteste en s’asseyant devant le parlement pendant les heures de classe avec un panneau « Skolstrejk för klimatet » (grève scolaire pour le climat)

Après les élections générales, Greta Thunberg continue à faire grève chaque vendredi, attirant ainsi l’attention des médias. Elle inspire des élèves du monde entier, qui à leur tour participent à des grèves d’étudiants

Le groupe international de coordination du mouvement des grèves des jeunes pour le climat publie une lettre ouverte appelant à manifester le 15 mars 2019 :

« Nous, la jeunesse, sommes profondément préoccupés par notre avenir. […] Nous sommes l’avenir sans voix de l’humanité. Nous n’accepterons plus cette injustice. […] Nous devons enfin traiter la crise climatique comme une crise. C’est la plus grande menace de l’histoire de l’humanité et nous n’accepterons pas votre inaction qui menace toute notre civilisation. […] Le changement climatique est déjà une réalité. Des gens sont morts, meurent et mourront à cause de cela, mais nous pouvons arrêter cette folie et nous le ferons. […] Unis, nous nous lèverons le 15 mars et bien d’autres fois après, jusqu’à ce que la justice climatique soit rendue. Nous demandons aux dirigeants du monde entier qu’ils assument leurs responsabilités et résolvent cette crise, ou qu’ils se retirent. Vous avez échoué dans le passé. Si vous continuez à nous décevoir à l’avenir, nous, les jeunes, ferons changer les choses par nous-mêmes. La jeunesse de ce monde s’est mise en mouvement et elle ne s’arrêtera plus. »

Contexte

L’arrivée du coronavirus trouble nos vies, notre pays et le monde entier. Les obligations et la restriction des libertés individuelles mettent également à l’arrêt les manifestations pacifiques, les regroupements de personnes, événements associatifs…Nous vivons donc dans l’inconnu et au jour le jour.

Par conséquent plusieurs questions m’animent :

Comment la jeunesse d’aujourd’hui vivra demain? Comment vont évoluer ces mouvements pour le climat et l’environnement ? Quelle place vont prendre les jeunes face aux changements climatiques? Allons-nous vivre des revirements de situations ? Des décisions de justice ou politiques vont-elles changer la donne? Autant de questions auxquelles il est impossible de répondre aujourd’hui. Dans le futur, nous serons certainement amener à vivre de grands changements, de grands bouleversements et nous devrons nous adapter. Cela signifie que nous devons nous engager individuellement et collectivement pour laisser une planète viable aux générations futures. Le chamboulement de notre société actuelle pour une transition vers un nouveau monde laisse imaginer tous les scénarios possibles dont nous sommes tous les acteurs et notamment la jeunesse. C’est ce qui m’intéresse aujourd’hui.

Intention

 

Réaliser un documentaire sur plusieurs années  avec plusieurs portraits de jeunes et de leur entourage (parents, amis, professeurs…) pour recueillir leur expérience et leurs ressentis : espoir, colère, tristesse, joie… face à la crise climatique et leurs engagements. Cette partie du documentaire s’organise sous forme d’interviews, d’ échanges et de questions dans un cadre sécurisé. De plus, je souhaite tourner des images esthétiques tournées en forêt et dans la nature pour illustrer certaines séquences. Ma démarche est également de les suivre dans leurs actions quotidiennes comme par exemple : marche climat, réunion d’association, actions à l’école, course en vrac, réparation, orientation métier, débat avec les proches…

Je souhaite les mettre en lumière afin de bousculer les codes pour un nouveau modèle de société. Il est essentiel de donner plus d’espace, d’avoir une oreille attentive afin de d’entendre leur voix. Pour ma part, le documentaire est un support qui a ouvert mon esprit sur d’autres modèles, d’autres façons de vivre et penser…Et il est temps de leur donner la parole, d’ouvrir tous les possibles et de les découvrir sous un angle engagé et intime pour l’avenir.

Je ne connais pas la finalité de ces séquences filmées. Elles verront le jour dans plusieurs années sur un support de documentaire diffusé dans un réseau proche, large…en partenariat avec une agence de production ou faire le choix d’un crowdfunding si l’intérêt est présent.

La durée de ce documentaire peut durer de 45mm à 1h30 en fonction de la motivation et de l’investissement de temps de chacun.

Tu te reconnais dans la descrption ci-dessous :
-J’aime parler écologie, débattre, raconter…

-Je me sens suffisamment engagé(e) pour pouvoir m’exprimer et témoigner de mon expérience

-Je suis plutôt à l’aise pour prendre la parole

-Je suis plutôt à l’aise devant une caméra ou un appareil Photo

-Je suis curieux-se et j’aime la nouveauté

-J’aime me lancer dans de nouvelles aventures

-Je suis sensible à l’univers de l’image et de la vidéo

-Je suis d’accord pour consacrer un peu de mon temps pour ce projet

-Je suis à l’aise avec l’imprévu et accepte l’idée d’être filmé dans des événements soudains en fonction de l’actualité*

*Avec un accord et des conditions au préalable.

Thèmes abordés
-Retour d’expériences sur les marches du climat

-Engagement écologique sous toutes ses formes

-Ressentis sur le présent et l’avenir

-Lycée

-Politique

-Gestion des incohérences (nous en avons tous, moi la première)

-Echanges avec la famille

-Echanges avec les copains

-Métier de demain

-Déplacements

-Zéro déchet

-Alimentation

-Hygiène et beauté

-Loisirs

-Vacances…

Autorisation à l’image
Le tournage pourra s’effectuer à partir du moment où nous avons signé un document concernant le droit à l’image et à la diffusion. Les parents devront signer ce contrat également.

Et si je souhaite arrêter mon engagement dans ce projet?

Dans l’idéal, ce projet est de vous suivre dans votre engagement pendant une année au fil de l’actualité.

Si vous rencontrez des difficultés et un manque de motivation, il suffira de me le dire en toute simplicité. Les raisons peuvent être diverses : manque de temps, changement d’emploi du temps, déménagement, d’autres activités, manque de motivation…je suis ouverte et compréhensible.

Qui suis-je?
Je me présente Charlotte Goislot née dans les années 80. Optimiste, sensible, amoureuse de la nature, engagée dans l’association Zéro Déchet Cholet j’aime explorer les nouveaux modes de vie et les nouveaux outils de communication comme la CNV (Communication Non Violente).A L’aube de l’émergence d’un nouveau monde, je souhaite contribuer en mettant en lumière les acteurs du changement. Passionnée par l’image, photographe et réalisatrice professionnelle, je suis enchantée d’explorer avec vous la réalisation d’un documentaire engagé sur la jeunesse et le climat.

Parcours

PRO

DEPUIS 2007 :  Photographe indépendante

2020 : Formation professionnelle VIDEO & MONTAGE

2005-2007 : CAP de photographe en apprentissage

2003-2005 : Ecole de Cinéma et Audiovisuel à Cinécréatis à Nantes

PERSO

Entre 2014 et aujourd’hui : Formations en CNV (Communication Non Violente), membre active dans l’Association Zéro Déchet et membre de l’association tous à Vélo.